Toponymes

11 mars 2007 at 15 h 44 min

La toponymie est la science qui étudie les noms de lieux (toponymes). Elle consiste à rechercher l’étymologie, la signification des noms propres de villages, villes, lieux dits. Elle permet également d’étudier les transformations subies par ces noms au fil des siècles.

De nombreux villages, lieux dits, portent en France des noms dérivés du mot caille. Les apparences sont souvent trompeuses, et il n’y pas forcément de rapport avec notre volatile…

Un des exemples les plus connus est sans doute la célèbre Butte aux cailles, située sur le 13eme arrondissement à Paris.

La Butte aux Cailles

La butte aux cailles, dans le 13eme arrondissement à Paris

Cette colline doit en réalité son nom à Pierre Caille, qui en fit l’acquisition en 1543. Son fils clément continua par la suite à agrandir le domaine, en faisant l’achat d’autres terrains. Au fil des siècles, cela devint « la butte de la caille », puis « la butte caille », et encore aujourd’hui « la butte aux cailles ».

La petite ville de Boissy aux cailles (77) s’appelait jusqu’au 19eme siècle « Boissy le repos ». Les religieuses de Montmartre venaient en effet s’y reposer et y faire « bonne chaire et bon repos ».

Vue générale de Boissy aux cailles

Vue Générale Boissy aux cailles

Le nom de Boissy aux cailles, adopté par la suite, provient du nom de «bois », et du terme local « cailles », qui est une construction effectuée à partir du mot cailloux.

méreville, les cailles

Lieu dit « Les cailles », à Méreville, 91

On retrouve assez souvent dans le nord de la France des toponymes de ce type qui font référence à des lieux caillouteux, et n’ont pas de rapport direct avec le volatile.
Le nom de l’appellation « Les cailles », située dans le vignoble de Bourgogne, à Nuits Saint Georges, est encore un exemple de construction réalisée à partir du mot « cailloux»

Le village d’Allonzier la caille à adopté son nom actuel depuis 1900. La référence à la caille proviendrait d’une ancienne auberge, depuis longtemps disparue, qui portait, semble t’il, une enseigne représentant l’oiseau.

allonzier, les ponts de la caille

Allonzier, Les ponts de la caille

Sur cette commune, on trouve également d’autres lieux dérivés du mot caille (et provenant toujours de cette même origine) : le pont de la caille, les bains de la caille (un ancien centre de cure thermales, aujourd’hui abandonné).

Les noms de certains lieux dérivent des noms de leurs anciens propriétaires : ainsi, « la caillerie » viendrait du nom de famille « cailler ».
« La caillaudière » est issue du nom de famille « Caillaud », lui-même dérivé de cailloux.

Autre cas, celui du village de caille dans les Alpes Maritimes (06), situé à une quarantaine de kilomètres de Grasse.

vue d'ensemble village de caille

Vue générale village de caille

Il doit son nom à la racine indo-européenne « cal » qui désignait un lieu surplombé d’un roc. Autre possibilité, une déformation à partir du provençal « calbô » (grossier – rugueux). Cela a été oublié, et progressivement, c’est le volatile qui a été associé au nom du village. En témoignent les sculptures représentant l’oiseau qui se situent à l’entrée de l’ancien presbytère du village, aujourd’hui transformé en Mairie.
A côté du village se situe la plaine de la caille (qui fait partie du domaine skiable d’une petite station implantée sur la commune).
Petite curiosité : sur cette commune à été retrouvé en 1828, la « caillite » un bloc de fer météorique de 625 kg, tombé il y a bien longtemps. Ce dernier est aujourd’hui exposé au Muséum d’Histoire Naturelles à Paris.

Tags: