Introduction

11 janvier 2009 at 8 h 00 min

La caille ne fait pas partie du cercle des oiseaux « mythiques ». Elle reste pour beaucoup de chasseurs un oiseau occasionnel, plus qu’un gibier à part entière. Ce manque d’intérêt se répercute jusque dans la littérature et la presse cynégétique. Les chapitres ou les articles consacrés à la caille sont particulièrement rares, et les informations difficiles à trouver.
Ce manque d’’intérêt est tout à fait injuste. La caille est un gibier qui à des mœoeurs et un cycle migratoire complexe, et sa chasse, lorsqu’elle est effectuée au moyen de chiens d’arrêts, est l’une des plus belle et des plus agréables qui soit.
C’est en partie pour cela que j’ai décidé de créer ce blog. Ma façon de rendre hommage à ce petit gibier, injustement méprisé, et d’essayer de le sortir de son oubli…
La chasse de la caille n’est cependant qu’un des sujets abordés. Plusieurs rubriques concernent la biologie de la caille, sa bibliographie, son histoire, sa symbolique, sa gastronomie… J’ai également essayé, très modestement, de réaliser un travail d’anthologie sur ce thème (textes et gravures).
J’espère donc que certains non chasseurs, ou collectionneurs, y trouveront aussi un intérêt.

Les différents articles sont classés par thème afin d’en faciliter l’accès, et de rendre leur lecture plus cohérente (voir dans la colonne de droite la rubrique « Tags »). Leur nombre étant devenu conséquent, un moteur de recherche permet également de localiser certains mots clefs, et d’accéder ainsi directement aux sujets qui vous intéressent.
Ce site est également le vôtre: n’hésitez pas à formuler des suggestions, ou à me faire part de vos expériences de chasse. Vous pouvez également me faire parvenir des textes, articles, photos d’objets, gravures, concernant la caille et sa chasse.
Toutes les contributions sont les bienvenues!

 

En vous souhaitant à tous la bienvenue et une bonne lecture…

F. Berille, la caille des blés

Les textes, photos, gravures publiés sur ce blog sont destinés à un usage personnel. Ces derniers ne sont pas libres de droits, et leur publication sur internet, ou sur tout autre support, est soumise à l’autorisation de leur auteur.