La légende des cailles

11 mars 2007 at 14 h 15 min

Voici une légende publiée dans la revue « La chasse illustrée », vers la fin du 19eme siècle et que j’ai essayé ici de résumer …

Il était une fois un roi puissant, et très autoritaire. Ce dernier passait le plus clair de son temps à chasser, et avait réussi à terrasser les gibiers les plus sauvages et les plus dangereux de son royaume.
Très fier de ses talents de chasseur, Il décida un beau jour de montrer à son peuple qu’’il était également le meilleur chasseur de petit gibier.
Peu après les moissons, il ordonna à ses serviteurs de partir à cheval et de procéder à une grande battue dans les champs situés autour de son château. Ces derniers firent comme le roi leur avait demandé, et rassemblèrent sur une très petite surface tout le petit gibier qu’’ils purent trouver.
Le roi et sa cour partirent alors en chasse. En peu de temps, ils n’’eurent aucun mal à massacrer un très grand nombre de faisans, lièvres, perdreaux, et lapins. Un courtisan fit alors remarquer au roi que malgré l’’abondante migration des cailles cette année la, bien peu de ces oiseaux figuraient au tableau de chasse.
Furieux, le roi demanda immédiatement des explications à ses serviteurs. Ces derniers s’’étonnèrent, car ils avaient levé un très grand nombre de cailles. Le roi menaça alors ses valets et exigea de savoir ce que les cailles étaient devenues. Peu de temps après, les serviteurs revinrent accompagnés d’’une jolie bergère blonde, aux yeux bleus, qu’’ils désignèrent au roi comme étant la coupable.

la légende des cailles

La jeune fille fondit en larmes, et implora le roi de l’’écouter. A la vue de sa beauté, la colère du roi retomba un peu, et ce dernier accepta finalement de la laisser parler. Elle expliqua que, tandis que les serviteurs rabattaient le gibier, elle avait disposé un peu partout dans les champs des filets et que, munie d’’un simple appeau, elle avait réussi à attirer les cailles à elle. Ces dernières étaient dans un tel état d’’épuisement, qu’’elles se laissèrent capturer très facilement. Elle emporta ensuite les oiseaux chez elle, dans le but de les relâcher par la suite, une fois la chasse terminée.
Le roi lui demanda pourquoi elle avait eu l’’audace de soustraire ces oiseaux à la chasse du roi. La jeune fille expliqua que les cailles sont des oiseaux très utiles qui protègent les récoltes des paysans. Ces dernières se nourrissent de beaucoup d’’insectes et de petites graines d’’herbes nuisibles. Chaque caille dérobée à la chasse royale était un peu de pain conservé pour les pauvres. Elle s‘’excusa enfin de sa grande audace, mais expliqua qu’’elle pensait avoir bien agi.
Très surpris par ces explications, le roi ne se fâcha point. Ce dernier publia le lendemain une ordonnance royale qui défendait la chasse aux cailles, sous peine de mort, dans tout le royaume.
La légende ne dit pas en revanche si le roi épousa ou non la jolie bergère aux cheveux blonds…